Insight

Baromètre RSE 2024

Publié le 10 juin 2024

  • Transition écologique et sociétale

La CSRD : Un Catalyseur de Transformation pour les entreprises ?

La réglementation relative à l’intégration des critères RSE, en particulier la directive CSRD, est-elle en passe d’accélérer la transformation des entreprises jusqu’à faire évoluer leurs modèles d’affaires ? C’est la question au cœur du Baromètre RSE 2024, publié par Wavestone et le Collège des Directeurs du Développement Durable (C3D). Pour la troisième fois, cette étude analyse en profondeur l’intégration de la RSE dans les stratégies des entreprises, mettant en lumière les défis et les opportunités qu’apporte la nouvelle réglementation.

TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOCIÉTALE

Découvrez le baromètre RSE 2024

Télécharger le baromètre

Opérationnalisation de la RSE : Où en sommes-nous ?

L’opérationnalisation de la RSE au sein des entreprises françaises révèle une progression significative mais inégale. Le Baromètre RSE 2024 montre que la majorité des entreprises interrogées a déjà initié des discussions pour évaluer la compatibilité de leurs modèles d’affaires avec les limites planétaires. Cependant, près des trois quarts des entreprises (74%) identifient le manque de compétences spécifiques en RSE comme un obstacle majeur. Cette lacune freine le déploiement de stratégies durables efficaces et complètes.

  •  69 % des entreprises ont déjà initié des discussions ou des études spécifiques pour évaluer la compatibilité de leurs modèles d’affaires avec les limites planétaires.
  •  
  •  

L’Adaptation des Modèles d’Affaires

Les entreprises françaises commencent à ajuster leurs modèles d’affaires en réponse aux enjeux RSE. Une transformation durable et innovante est essentielle pour assurer la prospérité future. D’après, le Baromètre ce sont notamment les clients qui influencent le plus les entreprises dans l’élaboration de leur stratégie RSE. Cela démontre l’importance croissante des attentes externes dans la redéfinition des priorités d’affaires.

  •  88 % des répondants considèrent leurs clients comme l’une des parties prenantes les plus influentes dans l’élaboration de leur stratégie RSE.
  •  
  •  

Embarquer nos clients vers des pratiques plus durables représente un défi crucial, exigeant une approche innovante et collaborative pour réussir cette transition.

Géraud PELLAT DE VILLEDON, Directeur RSE, ID Logistics

La CSRD : Perception et Préparation

La directive CSRD est globalement prise au sérieux par les entreprises concernées, puisqu’elles sont une large majorité (75%) à avoir déjà commencé leur exercice de mise en conformité. Néanmoins, cette nouvelle réglementation est perçue avec une certaine ambivalence par les entreprises françaises. En effet, elles sont une grande majorité (70%) à trouver la CSRD trop contraignante, et semblent éprouver des difficultés : à titre d’exemple 56% estiment manquer de ressources humaines et de temps pour bien la mettre en place, 44% évoquent un manque d’expertise. Contraintes de la faire appliquer, les entreprises interrogées y voient malgré tout une opportunité, puisque 71% des réponses perçoivent la CSRD comme une opportunité d’améliorer la performance ou de transformer durablement l’entreprise.

Des efforts importants en matière de conduite du changement seront nécessaires pour que la réalité de la CSRD soit rendue la plus pragmatique possible. Celle-ci doit servir à la fois les objectifs business globaux et locaux, mais aussi la transformation globale de l’entreprise.

Béatrice JUNG, CSR Director & Caroline GONIN, Chief Human Resources and CSR Officer, Transdev

Transformation et Innovation

L’étude met en évidence la nécessité pour les entreprises de dépasser la simple conformité réglementaire. La CSRD doit être utilisée comme un levier pour des transformations internes profondes et ne pas être seulement perçue comme une obligation administrative. Il s’agit de piloter la performance globale de l’entreprise sous un prisme de durabilité, de redéfinir les modèles d’affaires et d’investir dans des solutions innovantes profitant à la fois à la société et à l’environnement, tout en créant de la valeur à long terme.

L’innovation est un élément clé pour construire des modèles d’affaires durables et ne peut s’enfermer dans un référentiel.

Gilles VERMOT DESROCHES, Chief Citizenship Officer, Schneider Electric

Bien que la CSRD pose des défis, elle offre également des opportunités significatives pour accélérer la transformation durable des entreprises françaises. Elles doivent voir au-delà de la conformité et utiliser cette directive comme une opportunité pour initier de véritables changements. En intégrant la durabilité au cœur de leur stratégie, elles peuvent non seulement répondre aux attentes réglementaires et à celles des parties prenantes, mais également assurer une prospérité durable et innovante.

En conclusion, la CSRD est bien plus qu’une simple exigence réglementaire : c’est un potentiel catalyseur pour la transformation des entreprises et l’évolution de leurs modèles d’affaires vers une durabilité accrue.

Il s’agit bel et bien d’un changement de paradigme, donnant la priorité à une vision élargie de la « performance globale », pour piloter le développement et renforcer la résilience de l’entreprise. Lui permettant ainsi de continuer à créer de la valeur durable, dans un environnement de plus en plus complexe.

Cédric BAECHER, Partner, Wavestone

Auteurs

  • Cédric Baecher

    Partner – France, Paris

    Wavestone

    LinkedIn
  • Leah Ball

    Manager – France, Paris

    Wavestone

    LinkedIn